logo
facebook vimeo newsletter

  › Elle n'est pas homme que je suis

L'homme, la femme, le noir, le métis, l’étranger... ne sommes-nous pas enfermés dans des rôles, des héritages culturels et sociaux, des corps, qui conditionneraient notre relation à l'Autre, voire à la différence ?
Des siècles d’éducation et de conditionnement à envisager l’homme comme le héros, sans larmes, sans plaintes, juste détenteur d’une force le plaçant à la hauteur d’un héroïsme mythique. Des siècles de domination et de conditionnement à envisager l’Autre dans un rapport hiérarchique. Entre le code Noir ou le code de l’Indigénat, la reconnaissance juridique de l’inaptitude de l’Autre à bénéficier des mêmes droits, renforce la légitimité du despotisme paternel. C’est ce rapport à la domination et à ce conditionnement que la pièce va interroger. Essayer de comprendre l’influence profonde de la norme masculine en chacun, comme elle conditionne notre histoire.
La création se construit par le regard d’une femme noire sur les hommes, pour interroger un double statut, la féminité et la négritude, avec un même objectif d’accès à l’humanité et de liberté. Si la femme d’aujourd’hui, comme le colonisé, est passée d’objet à sujet de sa propre histoire, pourquoi serait-il nécessaire de rappeler son statut irrévocable d’être humain ?


Textes : Mérielle Mérine
Chorégraphie : Olivier Lefrançois
Musique et ambiance sonore : Léonida Fava
Mise en scène : Vincent Németh
Interprétation : Olivier Lefrançois, Mérielle Mérine, Léonida Fava

« Elle n’est pas l’homme que je suis » est une création coproduite par le Centre de Danse du Galion d’Aulnay‐sous‐Bois et la Compagnie Espace des Sens.
La compagnie Espace des sens reçoit le soutien du Conseil Général de Seine‐Saint‐Denis